Nous avons le plaisir de vous présenter Pro Aserablos, la Fondation pour Isérables. Ses différentes actions s’articulent autour du nouveau musée, ouvert en 2003, lieu d’accueil, de rencontre, d’information et d’animation. Plusieurs activités s’y greffent, en relation avec la thématique de l’érable – arbre qui abonde dans la région et dont le village tire son nom – le patrimoine bâti et le tourisme doux. Nous entretenons également des échanges avec « Destination Erable » à Plessissville, au Canada, la capitale mondiale de l’érable. Nous vous souhaitons une bonne visite et espérons vous rencontrer à … Isérables !
1966

Une première collection d’objets avait été rassemblée par Théo Crettenand, Marcel Monnet, ancien président de commune, et quelques passionnés sous l’égide de la Société de Développement. En 1966 s’inaugurait un petit musée, l’un des premiers musées locaux valaisans, logé dans les combles de la station du téléphérique. Les reconstitutions réalisées alors, chambre à coucher, fromagerie d’alpage et four à pain était très appréciés.

Ce local a été réafecté avec la rénovation du téléphérique en 2009. Les objets de cet ancien musée sont aujourd'hui rangés dans un dépôt en attendant une prochaine exposition.

Vers un nouveau musée

Le musée aménagé en 1966 déjà a fait figure de précurseur car il fut l’un des premiers musées de traditions populaires du Valais. Il devrait bénéficier d’une forte impulsion pour rendre encore mieux compte de la richesse et de la diversité d’Isérables et créer une synergie avec son environnement (population, école, autorités, autres communautés de situation similaire...).

Cependant, l’exiguïté des locaux ne pouvait permettre la réalisation de ces objectifs. C’est pourquoi la commune a saisi l’opportunité de la réalisation du chauffage à distance alimenté au bois pour envisager la construction d’un bâtiment destiné à abriter le nouveau musée. Cette réalisation s’inscrit dans le renouveau du coeur du village, avec la rénovation de l’église, de l’école, d'un magasin d'alimentation, la réfection de la rue principale, l’installation d’un nouvel éclairage public et la construction d’une banque.

L’assemblée primaire du 23 juin 1998 a accepté la construction du bâtiment du musée par la commune d’Isérables puis la cession de celui-ci à PRO ASERABLOS, la Fondation pour Isérables. Cette décision a été approuvée par le Conseil d’Etat le 6 octobre 1999.