Nous avons le plaisir de vous présenter Pro Aserablos, la Fondation pour Isérables. Ses différentes actions s’articulent autour du nouveau musée, ouvert en 2003, lieu d’accueil, de rencontre, d’information et d’animation. Plusieurs activités s’y greffent, en relation avec la thématique de l’érable – arbre qui abonde dans la région et dont le village tire son nom – le patrimoine bâti et le tourisme doux. Nous entretenons également des échanges avec « Destination Erable » à Plessissville, au Canada, la capitale mondiale de l’érable. Nous vous souhaitons une bonne visite et espérons vous rencontrer à … Isérables !
Expositions temporaires

Afin de rendre ce musée vivant et interactif pour la population locale et les visiteurs, une exposition annuelle est organisée dans l’espace prévu à cet effet.  "La pente" est la thématique de fond de chacune des expositions mise en scène.

Tour à tour, le Musée d'Isérables équilibre les sujets et les formes visuelles. 

Ces événements sont aussi des moments privilégiés pour renforcer les liens avec les associations du villages, ou pour tisser des contacts avec des institutions ou des artistes extérieurs. 

Exposition actuelle : "Héritage, Le Musée d'Isérables fête ses 50 ans" - 12.11.16 - 30.09.17

Le premier Musée d’Isérables prend place dans les combles du téléphérique en 1966. Il fait figure de précurseur en Valais. Si Zermatt amorce le mouvement en 1904, sur la base d’une initiative privée (la famille Seiler), il faut ensuite attendre les années 1940 pour ceux de Monthey et de Vouvry. Les années 60 sont plus fructueuses : Vissoie, Saxon, Brigue et Isérables fondent leurs institutions. Les transitions socio-économiques vécues dans les années 1950 engendrent l’ouverture de nombreux petits musées locaux dès 1980. Les changements vécus installent un sentiment de perte d’identité locale. La sauvegarde d’objets permet de compenser ce ressenti.

50 ans. 50 années. Un demi-siècle. Un regard jeté sur le passé questionne. Depuis 1966, le Musée a pris place sous un nouveau toit et tout autour, le village poursuit son évolution lui-aussi. 1966-2016, un temps d’arrêt pour notre musée, mais aussi pour pour contempler le village puisqu’ils sont intimement liés.

Dans la nouvelle exposition, qui prendra place du 12 novembre 2016 au 30 septembre 2017, vous pouvez découvrir le temps qui se déroule à travers un témoin de l’histoire collective : la presse. Journaux que l’on reçoit, que l’on lit en diagonal ou attentivement. Les fêtes, les anecdotes, les grandes et les petites histoires se suivent. Mise en scène par l'artiste Marie Antoinette Gorret, l’exposition est une invitation aux souvenirs à se remémorer et à partager, ensemble. 

 

De juillet à septembre, le Musée est ouvert du mardi au dimanche, de 14h à 16h30. 

D'octobre à juin, ouverture sur demande au 027 306 64 85.